14/12/2007

l'arbre

 

 Photo 574

 

L'arbre

 

Quand les feuilles tombent
Froissées par le temps
C'est une partie de lui même
Qui s'en va aux 4 vents.

Mes cheveux sont gris
Tel de la paille morte
Ressemblant aux crins irisés
Des mes cheveux d'une autre époque.

Les fissures entaillent son être
Courbant ses branches frêles
Pour mieux supporter les années
Il grandit et renait.

Sur mon visage apparaissent les sillons
Que le temps n'aura pas oublié.
Les yeux tombant et la colonne arquée
Pour mieux regarder ma future maison.

Le plus vieux des arbres resplendit au milieu des tout petits,
Tandis qu'un homme ne brille que par ses yeux mouillés
Quand la vieillesse s'empare petit à petit
De son corps entier usé par les années.


(peau-dame)

 

13:57 Écrit par guitou dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.