04/02/2007

fumeurs

001626-06_07_23--01_59_12

Les fumeurs : nouveaux juifs?

Depuis le 1er janvier 2007, ils sont indésirables dans les cafés et les restaurants. Et on ne compte plus les lieux publics où ils ne sont que "tolérés"... Nuisances, fléaux, dangers pour la société et pour eux-mêmes, les mots ne manquent plus pour qualifier ceux qui deviennent petit à petit, depuis quelques années, les victimes d'une nouvelle chasse aux sorcières.

Eux? Ce sont les fumeurs, ces empoisonneurs de l'air, ces inconscients...

La sensibilisation ne semble pas avoir de limites : photos chocs sur les paquets de cigarettes, spots télés, affiches, autocollants... Le fumeur est traqué, chassé...

Et l'école, lieu public, n'échappe évidemment pas à cette nouvelle mode du "Sus aux fumeurs".

Mais peut-on vraiment tout se permettre au nom de la santé et du bien-être d'autrui? Est-ce vraiment constructif de stigmatiser ainsi une franche de notre société, de nos amis, de nos collègues, simplement parce qu'ils s'intoxiquent joyeusement... et nous avec par la même occasion?

L'institut d'études paramédicales Vésale à Ostende vient de franchir un pas important sur la route qui doit mener à un monde pur, propre et débarrassé des fumées nauséabondes. Dès la rentrée des vacances de carnaval, chaque élève fumeur, qui souhaite continuer à assouvir son vice au sein de l'établissement, sera invité à porter un badge sur lequel on pourra voir la photo de poumons noircis avec la mention "J'admets que mes poumons peuvent ressembler à ceci". Le but avoué étant de décourager les éventuels candidats à la fumette ou du moins à leur faire comprendre qu'ils n'ont plus la liberté de fumer à l'école.

Approuvée par le conseil pédagogique de l'école ainsi que par le conseil des élèves, cette mesure n'enchante pourtant pas tout le monde... les fumeurs en premier, bien entendu. Ils comparent cette mesure au port de l'étoile jaune que les nazis imposaient jadis aux juifs.

Au cabinet du ministre de la santé, comme à la Fondation Rodin, on trouve le port obligatoire de ce badge discriminatoire et d'assez mauvais goût. Au cabinet Demotte, on signale également qu'on n'obtient rarement de bons résultats par la contrainte.

C'est pourtant la voie choisie par l'institut ostendais qui compte bien ne pas reculer face aux critiques. Il indique cependant qu'aucune sanction ne devrait être prise contre un élève fumeur qui refuserait de porter son badge...

Et vous, enseignants, étudiants, parents...

 

Comment réagissez-vous? Comment réagiriez-vous si on vous imposait pareille mesure? Trouvez-vous que l'on va trop loin? Ou au contraire que ceci n'est qu'une étape, bien nécessaire?

 

 

Source à la base de cet article : Badge "fumeurs" obligatoire - Le Soir du 27/01/07

17:43 Écrit par guitou dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

a quand les caméras dans nos maisons pour voir si on fume ???

Écrit par : guitou | 04/02/2007

Vingt-quatre ans fumeur ... Vingt ans que je ne fume plus
Et en moi la fureur
Vers nos élus
Au resto, j'aimais voir le plaisir
De mes voisins tirant la bouffée
Une cigarette j'aurais aimé saisir
Car ne me dérange cette fumée
Mais à chaque fois
Ma volonté de dire non l'a emporté
Voilà une loi
Edictées par empotés ...
- Cordialement
Jean-Pierre
NB : à voir la quantité de fumeurs au dehors des restos pour tirer un coup, je me dis que les hivers feront davantage de malades de par les incalculables refroidissements inévitables ...

Écrit par : L'enthousiaste | 05/02/2007

kikou au nom de la santé ou de la sécurité, l'intrusion dans la vie privée du citoyen de vient insupportable. Il est temps de se révolter contre pareil attitude.
amitiés.

Écrit par : mik | 07/02/2007

halte la! Honteux est le seul mot qui me vient a l'esprit ... Que cette saloperie de tabac cause cancer,soit. Qu'on aménage des zones fumeurs/non fumeurs,soit. Qu'on interdise de fumer a l'école,d'accord. Mais de la a essayer par tous les moyens d'oter un plaisir a quelqu'un qui n'a pas envie d'arreter,meme si il sait très bien que c'est mauvais pour sa santé,la je dis STOP!

Et ce n'est pas le fallacieux prétexte d'enfumer les autres qui me fera changer d'avis. Rester donc 10 min dans les embouteillages derriere un bus aux heures de pointe...c'est autre chose que la fumée de clopes que vous avalerez...

Écrit par : libra | 08/02/2007

Un merveilleux week-end ... tout ensoleillé pour toi Guitou
Mais aussi beaucoup de bonheur
Très cordialement
Jean-Pierre

Écrit par : L'esthète | 16/02/2007

Les commentaires sont fermés.