16/10/2005

a lire

A lire lentement...

votre propre vie l'appréciera

(ça fait réfléchir)

 

De nos jours, nous avons des édifices plus élevés et des

autoroutes plus larges, mais notre niveau de tolérance est

plus bas et notre esprit est plus étroit

 

Nous dépensons davantage, mais nous nous amusons moins

 

Nous avons de plus grandes maisons, mais des plus

petites familles

 

Nous avons plus de compromis, mais moins de temps

 

Nous avons plus de connaissances, mais moins de

jugement

 

Nous avons plus de médicaments, mais moins de santé

 

Nous avons multiplié nos possessions, mais nous avons

réduit nos valeurs

 

Nous parlons beaucoup, nous aimons juste un peu, et

nous détestons trop

 

Nous avons atteint la Lune et en sommes revenus, mais

nous trouvons pénible de traverser notre propre rue

pour rencontrer nos voisins

 

Nous avons conquis l'espace intersidéral, mais pas notre

espace intérieur

 

Nous avons des revenus plus élevés, mais le moral plus bas

 

Nous vivons à une époque où il y a plus de liberté, mais

moins de joie

 

Nous avons bien davantage de nourriture, mais nous

nous nourrissons mal

 

Nous vivons à une époque où il faut deux salaires pour

chaque foyer, mais les divorces augmentent

 

C'est une époque où les maisons sont plus belles, mais

où il y a davantage de foyers brisés

 

C'est pour ça que je propose qu'à partir d'aujourd'hui,

 

On ne garde rien pour une occasion spéciale, parce que

 

 

chaque jour qu'on vit est une occasion spéciale

 

Recherchons la connaissance, lisons davantage,

asseyons-nous sur notre balcon et admirons la vue

sans faire attention à nos besoins

 

Passons plus de temps avec notre famille et nos amis,

mangeons nos mets préférés, visitons les endroits que

nous aimons

 

La vie est une suite de moments de plaisir, non pas

seulement une survie

 

Utilisons nos verres en cristal. N'économisons pas

notre meilleur parfum, et utilisons-le chaque fois que

nous en avons envie

 

Éliminons de notre vocabulaire des phrases comme

"un de ces jours" ou "un jour"

 

Écrivons cette lettre que nous avions pensé écrire

"un de ces jours"

 

Disons à nos familles et amis à quel point nous les

aimons

 

Ne retardons rien qui ajoute des rires et de la joie à

notre vie

 

Chaque jour, chaque heure, et chaque instant est

spécial

 

Et nous ne savons pas si ce sera notre dernier

 

Si vous êtes trop occupé pour trouver le temps

d'envoyer ce message à quelqu'un que vous aimez, et

que vous vous dites: je vais l'envoyer "un de ces jours",

pensez-y, "un de ces jours" vous ne serez peut être pas

là pour l'envoyer!

 

Moi, je n'attend pas, je vous l'envoie et je vous dis:

"Je pense à vous"

 

 

 

 

 




16:47 Écrit par guitou | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

Commentaires

Illustration authentique ... de l'époque dans laquelle nous évoluons.
Une introspection est plus que souvent nécessaire.
Autre question ... que sera demain ?
Bonne soirée à toi.
Jean-Pierre

Écrit par : L'esthète | 16/10/2005

superbe texte et très belle leçon de vie... à mettre en pratique en urgence...gros bisous mon guitou

Écrit par : baby | 17/10/2005

... Très beau texte qui donne à réfléchir, y'a plus qu'à le mettre en pratique :-))

Bonne soirée cher ami, bises

Écrit par : Fred | 18/10/2005

un bisous... en passant.

Écrit par : baby | 20/10/2005

pas d'accord!! Nous vivons plus vieux.
Nous avons moins d'anaphabètes.
Les droits de la femme sont mieux reconnus, ceux des homos aussi.
Nous travaillons moins et avons des congés payés.
Nous nous marions plus par amour et ne vivons plus ensemble par obligation économique ou religieuse ou familiale.
Nous mangeons mieux et plus varié.
Nous voyageons plus.
Et j'en passe.
Pourquoi le passé s'embellit-il toujours?
Je n'ai rien d'un nostalgique.
Les progrès humains sont énormes.
A nous de bien les gérer et d'en profiter. Mais pleurer le passé irrite trop souvent l'avenir et nous fait vivre dans une nostagie qui nous tue.
Je suis heureux de n'avoir point connu le moyen-âge, les avant-guerres et les guerres en Europe. De pouvoir voter et non parce que je suis bourgeois ... Oublie t'on les siècles passés et leurs lots d'injustices bien plus fortes encore que celles de nos jours?
Un peu d'histoire et nous verrons que notre siècle n'est certainement pas pire que ceux passés. L'épanouissement personnel y est plus aisé, mais reste évidemment toujours difficile. kiss.

Écrit par : Mik | 20/10/2005

Belle leçon pour commencer ce w-e...
Que je te souhaite agréable..

Écrit par : Fléa... | 21/10/2005

très joli texte qui donne matière à réflexion

Bisous doux et à bientôt

Écrit par : eyes | 22/10/2005

mitigée entre les propos du texte et le com de miktesalue ! Certains progrès sont bon et d'autres pas ! C'est vrai que certaines bonne choses se perdent mais d'autres sont venues améliorer notre quotidien !

Écrit par : malak | 23/10/2005

beau texte ceci est très bien écrit,je te souhaite un bon dimanche

Écrit par : coco | 23/10/2005

Les commentaires sont fermés.