05/10/2005

 elfarranne

Ce texte copié chez elfarranne me rappelle

 étrangement ma visite au cimetière du

 "père Lachaise" a Paris

 

Le ventre noué le coeur battant

Je pénètre dans un lieu différent

Un lieu où l'atmosphère est si paisible

Où la mort est un long fleuve tranquille.

 

Le silence y est palpable et j'ai froid

On n'entend rien que le bruit de mes pas

Qui m'emportent au gré des allées

Au gré des noms sur les pierres taillées.

 

Mon regard s'attarde parfois

Sur les photos de ces gens d'autrefois

Ces gens dont la vie était pleine d'espoir

Ces gens à qui un jour on a dit au revoir.

 

C'est toujours les larmes plein les yeux

Que je quitte le repos de ces lieux

Que je franchis la frontière sans bruit

Qui sépare la mort de la vie.

 

"Elfarranne."







21:45 Écrit par guitou | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

c'est toujours un plaisir de venir chez toi mais chuuuuuut c'est du bureau que je viens te faire un bisous doux.......

Écrit par : eyes | 06/10/2005

je t'ai retrouvé ! Dernièrement tu me faisais un e-mail mais en n'indiquant pas ton blog. Voilà...je suis une bonne détective....je t'ai retrouvé. Bisous

Écrit par : mounite | 07/10/2005

... j'aime aussi le père Lachaisse et d'autres cimetières, lieux paisibles qui nous renvoyent à l'éphère et à la relativité de notre passage içi, si riche ou pauvre soit-il... alors profitons en et écartons ce qui nuit au quotidien pour déjà avoir le goût d'une éternité auquel je veux adhérer sur terre, ne croyant pas au ciel... kiss et bon we à toi.

Écrit par : mik | 08/10/2005

Les commentaires sont fermés.