30/09/2005

 

Toujours

Lorsqu’
il faudra partir pour le dernier voyage,
Au grand livre du temps, tout en bas de la page,
J’
apposerai mon nom, clôturant une vie où le bonheur et
Chagrin furent parfois réunis ;
Tu ne me verras plus, pourtant je serai là,
Fidèle comme une ombre, attaché à tes pas,
Je serai près de toi dans l’
allée du jardin,
Allant l’
un près de l’autre,
Et ta main dans ma main.
Je serai dans la fleur que tu auras cueillie dans
La tiédeur du soir, quand la brise fraîchit.
Et je te parlerai lorsque chante le vent.
Je serai dans la pluie qui fouette les auvents.
Je serai toujours là, lorsque la nuit tombée, les lumières
Du soir seront allumées
Si tu fermes les yeux, alors tu m’
entendras,
Aujourd’
hui et demain, je serai toujours là.

(Auteur inconnu)


12:16 Écrit par guitou | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.