27/08/2005

dans ma vie

Dans ma vie frémit sans plainte

Et sans espoir un mal obscur

Dans mes rêves le cristal pur

Bénit mes jours sans contrainte.

 

Mais plus souvent le grand pourquoi

Croise ma route et me rend coi

Je fuis comme devant ces eaux

Dont je ne mesure pas les flots

 

Les douleurs me submergent

Troubles comme une nuit trop dure

Où perce une étoile ternie

 

Mes mains vers l’amour convergent

Je veux prier à voix sûre

Or déjà ma bouche est tarie

 

(Kappus)


16:18 Écrit par guitou | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

salu ve tu...... slt a tu déja fé lamour ou dotre chose kome sa? ve tu le fére avec moi??
si oui répon moi en métan ton age é ton e-mail dan lé komentére
a+

Écrit par : slt | 05/04/2006

Les commentaires sont fermés.