16/02/2005

nos lentes caresses

J’ai vu la lumière pendant nos lentes caresses.
Un signe du destin, mes doigts tendus sur tes fesses.
Combien de batailles perdues dans ce lit défait.
Ou à refaire le monde sur notre canapé.

Mes mains hasardeuses aux frontières de la passion.
Ont donné à ton corps une drôle d’expression.
Tes reins se cabrent et en s’envolant vers les nues.
Ta poitrine rebelle me souhaite la bienvenue.

Je m’enfouis en tes jambes, respirant à la source.
Comme s’enfonce dans le miel, le museau de l’ours.
Parcourant les forêts, affamé, l’animal.
Recueille de sa langue ce qui calme sa fringale.

Laisse moi découvrir dans tes zones érogènes.
Les replis délicieux qui parfument mon haleine.
Je perdrais volontiers mes esprits en ces lieux.
Pour y recevoir la bénédiction des dieux.

Insoumis et sauvage, ta corolle m’éblouit.
La chaleur de ton cou m’ouvre encore l’appétit.
Mais la fragilité du plaisir est Mystère.
Quand l’extase est passée, nos pieds retouchent la terre.

Et il faut sur le champ repartir à l’assaut.
Quand l’animal blessé ne veux plus faire le beau.
Tes phalanges expertes redonnent de la vigueur.
Et revoilà enfin les instants de bonheur.

17:39 Écrit par guitou | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

Bonsoir mon Guitou Ton écriture s'améliore de jour en jour offrant des instants de lecture magiques...
Bonne soirée mon ami et gros bisous

Écrit par : elfarranne | 16/02/2005

Ben dit donc ! ! ! C'est très, très, très beau !

Écrit par : malak | 17/02/2005

magnifique... vraiment superbe ce texte , pas d'autre mot je crois pour te dire combien il me touche , sublîme... je t'embrasse et te souhaite un très beau we

Écrit par : baby | 18/02/2005

... Je vais pas te déranger plus longtemps, je vois que tu es occupé :-))

Très beau texte plein de sensualité !! Bon week-end, bisous

Écrit par : Fred | 18/02/2005

... Entre nous
cet espace immaculé
par la main tendue
accueille l'instant
posé sur les lèvres du désir
déployé sur les courbes amoureuses
ascension des fièvres
jusqu'à l'intime
ultime départ
dans l'instant

Écrit par : baby | 18/02/2005

Les commentaires sont fermés.